Réforme des retraites : les préconisations de Jean-Paul Delevoye

Le haut-commissaire à la réforme des retraites a remis aujourd'hui au Premier ministre ses propositions sur le système universel des retraites promis par Emmanuel Macron. Un projet sera présenté dans les prochains mois. La réforme devrait entrer en vigueur en 2025.

Au terme de dix-huit mois de concertation, Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, a remis aujourd’hui au Premier ministre ses préconisations pour le futur système universel de retraite qui doit remplacer les 42 régimes actuels. Elles sont censées servir de base au projet de loi que doit présenter le gouvernement, en principe, à la fin de l’année.

Le dispositif envisagé, qui s'appliquera aux générations nées à partir de 1963, reposera sur un système par points et non plus par annuités. Toute la carrière du cotisant sera prise en compte (contre les 25 meilleures années aujourd’hui dans le secteur privé ou les 6 derniers mois de traitement dans le public) et chaque euro cotisé donnera les mêmes droits pour tous. L’âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 aujourd’hui, sera conservé mais un âge dit d’équilibre, fixé à 64 ans, sera instauré et autour duquel sera mis en place un système de décote/surcote afin d’inciter les assurés à travailler plus longtemps. Une majoration dès le premier enfant sera instituée. Le dispositif de réversion sera maintenu mais unifié.

Jean-Paul Delevoye propose de garantir dans le futur système de retraites une pension minimum égale à 85 % du Smic net, contre 81 % pour les salariés et 75 % pour les agriculteurs actuellement.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Site 1 V2.png
 

 33 (0)4 72 16 33 48

 

 renaud.brunet@citygestion-privee.fr